GUERRE DU VIETNAM, OPERATION GENOCIDE

Publié le par web-journal

La compagnie d'industrie chimique ig farben et monsanto, ont produit la dioxine plus connut sous le nom de dioxine de seveso qui fut utilisé pour le génocide, ig farben, la même compagnie  qui à produit le zyclonB pour les chambres a gaz de la seconde guerre mondiale...par la suite les dirigents de l'entreprise pris de faillite par le scandale d'après guerre, reprendrons les même activité ...sous l'enseingne monsanto, se diversifiant dans les produit chimic alimentaire sacharrose (sucre artificiel, utilisé pour le coca, puis interdit pa la suite), et de nos jour aspartamne (exrtement dangeureux), OGM, idem...

Les mêmes qui pretendent vouloire la paix dans le monde en vous vendant de force (gouvernement payer pour faire des loi qui les arange et qui ne nous donnent aucune information sur la provenance des produit)des poison (OGM) rempli de ces même dioxine cancerigenne, et pire, mutagène (deformation totale du corps des nombreuses victimes) comme vous pouvais le constater dans la vidéo ci-dessous...



+ de 68 000 tonne de dioxine pulverisé sur les populations vietnamienes en l'espace de dix ans, pour quelle raison, Al-quaida?, les taliban?, a non cette fois il s'agissait de K'mer rouge (organsation armée qui avait des liens avec la CIA).







 




Liens de la VIDEO dailymotion:

http://www.dailymotion.com/user/tuttouno/video/x7hit9_consequences-de-lagent-orange-en-vi_news






* * * * * * * * * *


La maison pharmaceutique Monsanto le plus grand serial killer de tous les temps: l'Agent Orange en Vietnam, qu'il fait encore milliers de victimes, et le Posilac, médecine qui permet d'augmenter la production de lait de vache en conditions terribles et les sous-produits desquelles, reconnus comme poisons pour la santé humaine, ils se trouvent dans le lait consommé chaque jour dans l'ensemble du territoire américain. E enfin les OGM...



* * * * * * * * * *
Article wikipédia:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Ranch_Hand

Opération Ranch Hand :


L'Opération Ranch Hand fut une opération militaire américaine pendant la guerre du Viêt Nam, qui s'étala de 1962 jusqu'en 1971.

Cette opération consistait en des pulvérisations de défoliants sur des zones rurales du Sud-Viêt Nam pour lutter contre le Viet Cong en détruisant son couvert végétal et sa source de nourriture mais aussi pour dégager les abords des installations militaires américaines et y prévenir les attaques.

Les forces armées des États-Unis chargèrent des compagnies dont Dow Chemical et Monsanto de développer des herbicides pour cet usage. Ceux-ci furent appelés Agent Rose, Agent Vert, Agent Pourpre, Agent Bleu, Agent Blanc et enfin l'Agent orange. On estime que plus de 19 millions de gallons (68 000 m3) de défoliants ont été déversés sur 10% de la surface du Sud-Viêt Nam.

Le plus utilisé fut l'agent orange, un mélange d'herbicides aujourd'hui dont on sait actuellement qu'il contenait de la dioxine, dont environ 12 millions de gallons (45 000 m3) ont été déversés pendant la guerre du Viêt Nam. Une des principales zones visées par l'opération Ranch Hand était le delta du Mékong, où les vedettes de patrouille de l'US Navy étaient vulnérables aux embuscades. Les embuscades du Viêt Cong ont effectivement diminué dans le delta, mais 40 000 soldats américains, dont le fils de l'amiral Elmo Zumvalt qui a ordonné le lancement de l'opération Ranch Hand, ont par la suite souffert de cancer sans doute lié à l'herbicide[1].

En 2005, le gouvernement néo-zélandais a confirmé qu'une firme nationale, Ivon Watkins Dow, avait fourni les composés de l'agent orange aux forces armées des États-Unis1987, cette entreprise fabriqua l'herbicide 2,4,5-T (un des deux composants de l'agent orange) dans une usine de New Plymouth ; pendant la guerre du Viêt Nam, la production achetée par les militaires américains était transportée par bateau jusqu'à la base de Subic Bay aux Philippines d'où elle était utilisée en Asie du Sud-Est[2],[3],[4].


Merci tuttouno

 

http://www.dailymotion.com/tuttouno

 




Publié dans MONSANTO

Commenter cet article